Achat immobilier : préparez avec soin votre projet en 10 questions-réponses

achat immobilier à Sarzeau

Vous désirez acheter un logement ? Qu’il s’agisse d’une future résidence principale ou d’un investissement locatif, il y a un certain nombre d’étapes à anticiper. C’est d’autant plus important si vous achetez pour la première fois. Pour augmenter vos chances de réussite, voici 10 questions à vous poser impérativement avant de vous lancer dans un achat immobilier à Sarzeau.

1) « Vaut-il mieux acheter ou continuer à louer ? »

Vous vous dites qu’une fois propriétaire, vous serez plus tranquille et vous ne jetterez pas l’argent des loyers par la fenêtre. Or, ce n’est pas forcément plus intéressant d’acheter que de continuer à louer votre logement.

Un achat n’est vraiment rentable qu’au bout de plusieurs années. Avant cela, vous devez rembourser votre emprunt immobilier par mensualités. Et parfois, leur montant peut dépasser celui d’un loyer. Demandez-vous alors si, au lieu d’un achat immobilier à Sarzeau, il ne vaut pas mieux louer encore quelques années, et épargner en attendant.

2) « Mon budget est-il suffisant pour mon projet d’achat immobilier à Sarzeau ? »

Si vous ne pouvez pas acheter votre logement comptant, il faut demander un emprunt immobilier. Dans ce cas, si vous l’obtenez, vous devrez impérativement rembourser votre emprunt par mensualités. Il faut donc disposer d’un budget d’acquisition suffisant. Sachez que :

  • Pour pouvoir emprunter, il faut généralement avoir un apport personnel d’environ 10 % du montant de l’acquisition. Ce n’est pas toujours le cas, mais la plupart des banques refusent autrement. Cet apport sert notamment à couvrir les frais de votre achat immobilier à Sarzeau, comme les frais de notaire.
  • Le taux d’endettement est fixé à 33 %. Il peut être plus important si vous disposez de revenus élevés. Le reste à vivre est pris en compte dans le calcul.
  • Si vous disposez d’un bon apport, vous pouvez mieux négocier votre taux d’intérêt.

3) « Ai-je droit à des aides à l’acquisition ? »

Quel que soit votre projet (acheter une résidence ou mettre en location), et quel que soit le type de bien (neuf ou ancien), vous avez peut-être droit à une aide pour votre achat immobilier à Sarzeau. Renseignez-vous au moment de monter votre plan de financement.

Il existe deux sortes d’aides :

  • Certaines aides viennent s’adosser à votre prêt immobilier, comme le prêt à taux zéro, le prêt Action logement, etc. (lisez cet article à ce sujet) ;
  • D’autres correspondent à des avantages fiscaux, si vous cherchez l’investissement locatif.

4) « Si je suis en couple, est-ce qu’un achat à Sarzeau sera plus simple ? »

Si vous comptez réaliser votre achat en couple, alors obtenir un emprunt immobilier est plus simple. Les deux partenaires sont solidaires dans les dettes. Cela rassure la banque et la convainc plus facilement d’accorder un crédit immobilier. En plus, vos revenus cumulés augmentent votre capacité d’endettement et le reste à vivre.

5) « Où devrais-je acheter mon nouveau logement ? »

C’est une question vitale. La réponse dépend de votre projet, si c’est votre future résidence ou si vous comptez mettre en location. Il n’y a pas que le bien qui entre en jeu, mais également la ville et, plus précisément, le quartier. Suivant l’emplacement, un logement coûte plus cher, et il faut vous décider suivant votre budget, vos envies et/ou vos besoins.

Pensez aussi à la rentabilité de votre acquisition. Acheter un logement bien situé garantit que sa valeur va augmenter avec le temps. Quand viendra le moment de vendre, vous ferez une belle plus-value.

achat immobilier à Sarzeau

6) « Un logement neuf vaut-il mieux qu’un logement ancien ? »

Deux choses comptent pour répondre à cette question : vos goûts et votre budget. Concernant les logements neufs, ils ne sont pas légion et coûtent plus cher, surtout avec la TVA à 20 %. En contrepartie, les charges courantes et d’entretien sont moins coûteuses.

Pour les biens anciens, le bois et la vieille pierre ont du charme, et ils sont souvent bien situés. Mais ils requièrent souvent quelques travaux (mise aux normes, réparations, etc.), et impliquent donc des frais supplémentaires. Si vous n’avez pas l’argent ni le temps à consacrer à cela, l’ancien n’est pas forcément la meilleure option. À voir.

7) « Sous quel délai vais-je conclure mon projet d’acquisition ? »

Vous ne pouvez pas prévoir avec certitude combien de temps va prendre votre achat immobilier à Sarzeau. Il y a des délais incompressibles liés à la signature des documents, mais avant cela, votre recherche, vos visites et les négociations peuvent prendre un moment.

Un processus d’acquisition peut s’étendre sur six mois ou un an, voire plus. Alors prenez votre temps et étudiez soigneusement vos options.

8) « Quelle est la meilleure option : acheter seul ou par agence ? »

Cela dépend entièrement de vous. Si vous avez peur que les choses traînent ou de ne pas savoir comment procéder, si vous craignez d’oublier un document ou si vous avez besoin de conseils pour votre premier achat immobilier, alors il vaut mieux confier l’achat à une agence. Les choses iront aussi vite que possible et au meilleur prix pour vous.

En contrepartie, vous devez verser une commission à l’agence. Mais si le vendeur est passé par un professionnel, il vous faut payer des honoraires de toute manière.

9) « Quels sont les points à vérifier avant d’acheter ? »

La liste est longue concernant les points à voir avant votre achat immobilier à Sarzeau. En particulier au moment de la visite. Il faut contrôler le bien dans les moindres recoins, pour vous assurer de son état général et être sûr que vous ferez le bon choix. Il ne faut pas hésiter à étendre vos observations à l’environnement du bien (immeuble et voisinage). Le mieux pour ne rien oublier, c’est d’imprimer et d’emporter avec vous une checklist d’achat immobilier.

Important : pour un achat de neuf, vous ne pouvez pas visiter les lieux avant l’achèvement de la construction. À la place, renseignez-vous sur le promoteur, pour vous assurer de son sérieux et de sa légitimité. Aussi, surveillez fréquemment l’avancée du chantier.

10) « Que se passe-t-il si je ne veux plus acheter alors que je suis déjà engagé ? »

Vous avez un délai prévu pour vous rétracter après avoir signé l’avant-contrat. Sinon, tant que l’acte final n’est pas signé, une clause suspensive en cas de refus de prêt immobilier permet de tout arrêter. Et si vous avez signé l’acte final, vous pouvez annuler la vente si vous découvrez un vice caché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *