Vendre votre terrain en plusieurs lots, vous y avez pensé ?

terrain à vendre à Sarzeau

Vous êtes propriétaire d’un terrain que vous désirez vendre ? Il faut savoir que vous pouvez proposer votre parcelle entière ou préalablement découpée en lots, à condition qu’elle s’y prête. Avant de vous lancer dans l’aventure, vous brûlez d’en savoir plus au sujet de votre terrain à vendre à Sarzeau afin de prendre la décision la plus intéressante ? Voici ce qu’il vous faut savoir.

Pourquoi diviser un terrain à vendre à Sarzeau ?

Diviser un terrain en lots en revient à vendre non pas un seul terrain, mais plusieurs – ou à ne vendre qu’une partie de ce terrain pour en garder une autre partie. Ainsi, vous pouvez vendre à plusieurs acheteurs différents et faire un plus gros bénéfice, ou ne vendre qu’une portion du terrain, inutilisée, sur laquelle repose votre résidence principale. Cela peut être intéressant si, par exemple, votre maison a été bâtie sur un vaste terrain dont vous n’utilisez qu’une partie, le reste étant libre. Ou si vous décidez que vous ne voulez plus de ce grand jardin situé derrière votre habitation.

Quelle que soit la solution choisie pour votre terrain à vendre à Sarzeau, vous devez toutefois respecter certaines conditions pour pouvoir le diviser.

La taille du terrain à découper

Pour pouvoir être divisé préalablement à un projet de cession, votre terrain à vendre à Sarzeau doit être suffisamment vaste : dans l’idéal, il doit faire au moins 500 mètres carrés de surface. Rien ne vous empêche de découper une parcelle de moindre taille, mais les lots qui en résulteront risquent d’être trop petits pour être vendus dans de bonnes conditions. Plus votre terrain est grand, plus vous pouvez imaginer de lots à découper.

L’emplacement de votre terrain à vendre à Sarzeau

Si votre terrain à vendre à Sarzeau est assez vaste, vous devez également juger de l’intérêt d’un découpage. Pour être clair : un terrain difficile à vendre en temps normal ne trouvera pas forcément preneur plus aisément s’il est découpé en lots. Ce peut être le cas, néanmoins, pour une parcelle beaucoup trop grande invendable en l’état. Mais, dans l’absolu, la faisabilité de ce projet dépend surtout d’un critère essentiel : l’emplacement. Mieux votre parcelle est située (dans un quartier prisé de Sarzeau, dans une zone qui sera bientôt urbanisée par la mairie et où les promoteurs vont se bousculer pour acheter…), plus vous aurez intérêt à la diviser pour la vendre en plusieurs lots. Mais si elle est mal placée, même une division risque de ne rien changer à l’affaire.

L’étude de faisabilité

Si vous décidez de diviser votre terrain à vendre à Sarzeau, vous devez obligatoirement réaliser une étude de faisabilité. Dans ce but, il faut faire appel à un géomètre-expert. Celui-ci va vérifier que toutes les conditions sont réunies pour que votre terrain puisse être découpé en lots. Vous ne pouvez pas y couper si vous voulez que tout soit fait dans les règles ! Bien sûr, le coût de l’intervention du géomètre est à votre charge… Y compris si le résultat de l’étude s’avère négatif !

terrain à vendre à Sarzeau

Le bornage

Une fois l’étude de faisabilité réalisée, vous devrez procéder au bornage de chaque parcelle nouvelle. Le bornage permet de délimiter les parcelles nouvellement créées, vis-à-vis des autres parcelles que vous possédez peut-être déjà, et des terrains voisins.

L’autorisation de vendre

Une fois l’ensemble des démarches effectuées, il vous reste à obtenir l’autorisation de procéder à la mise sur le marché de votre terrain à vendre à Sarzeau. Pour cela, vous devez remplir une « déclaration préalable de division » et une « modification de parcellaire cadastral » auprès de votre mairie.

Cette opération est-elle rentable ?

Avant de vous lancer dans une quelconque opération de découpage de votre terrain à vendre à Sarzeau, posez-vous la question : cette opération est-elle vraiment rentable ? Allez-vous pouvoir en tirer quelque chose ? Compte tenu de l’emplacement de votre parcelle, de la qualité du sol et du sous-sol, de sa constructibilité (à vérifier en priorité si vous n’en êtes pas sûr : plus de détails dans cet article) et de l’état du marché immobilier, ce processus pourrait donner des fruits ou, au contraire, s’avérer peu rentable pour vous. Faites vos calculs et ne vous lancez pas tête baissée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *