Achat immobilier : 4 idées reçues à connaître

acheter une maison à Sarzeau

Lorsque l’on envisage de réaliser un achat immobilier, le premier réflexe des acheteurs modernes est de faire des recherches sur Internet. Mais les informations trouvées ne sont pas toujours très fiables et relèvent parfois de l’ordre du cliché. Ces fausses informations sans aucun fondement peuvent vous amener à commettre des erreurs au cours de votre projet d’acquisition. Alors, comment différencier les bonnes et les mauvaises informations ? Pour acheter une maison à Sarzeau ou un appartement dans les meilleures conditions, voici le top 4 des idées reçues que l’on entend trop souvent au sujet de l’achat immobilier.

1. Un apport personnel est obligatoire pour souscrire un crédit immobilier

Vous n’avez pas d’épargne disponible et vous pensez que les banques refuseront automatiquement votre demande de prêt immobilier ? Voilà un bel exemple de fausse information. L’apport personnel n’est pas un critère obligatoire pour acheter une maison à Sarzeau. Bien sûr, un apport est comme une garantie supplémentaire, ce qui tend à rassurer les banques. De nombreux établissements bancaires exigent que vous versiez 10 % au moins du coût de l’acquisition : c’est avant tout une garantie qui démontre votre capacité à épargner, et une façon de couvrir les frais de notaire. Toutefois, une banque peut accepter de vous prêter le montant exact dont vous avez besoin, à condition :

  • D’être un client fidèle,
  • De n’avoir pas de problèmes financiers,
  • D’être un jeune client qui n’a pas encore eu l’occasion de se constituer d’apport personnel conséquent,
  • D’avoir un bon projet d’acquisition (qui peut être, également, un investissement locatif).

L’épargne personnelle est donc un avantage pour souscrire un prêt (et ainsi déterminer votre budget d’achat), mais cela ne constitue pas une obligation pour obtenir ledit crédit.

2. Acheter une maison à Sarzeau dans l’ancien coûte moins cher que dans le neuf

C’est vrai : acheter une maison à Sarzeau dans le neuf coûte plus cher à court terme. Le prix au mètre carré d’un logement neuf est plus élevé que dans l’ancien, car il faut prendre en compte le prix des matériaux et la TVA à 20 % qui s’applique.

En revanche, sur le long terme, la différence tend à favoriser le neuf. En effet, les frais de notaire sont moindres (2 à 3 %, contre 6 à 8 % dans l’ancien), et les acquéreurs sont exonérés de taxe foncière pendant deux ans. Dans le neuf, les charges sont aussi moins coûteuses car les installations sont aux dernières normes et les factures d’énergie moins élevées que pour un logement ancien. Enfin, en achetant un logement neuf, vous n’avez pas de travaux à prévoir avant un bon moment. Autre point positif : si vous achetez un logement en VEFA, la place de stationnement est généralement comprise dans le prix, car les promoteurs ont l’obligation d’adjoindre des parkings à leurs constructions.

acheter une maison à Sarzeau

3. Les aides à l’achat ne fonctionnent que pour les logements neufs

Les aides à l’achat ne concernent pas exclusivement les logements neufs. En revanche, ces aides sont pour la plupart octroyées aux primo-accédants, et aux acheteurs qui souhaitent faire du logement leur résidence principale. Les conditions d’obtention de ces prêts dans le neuf sont beaucoup plus strictes. Par exemple, vous ne pouvez bénéficier du prêt à taux zéro que sous conditions de ressources, et s’il est nécessaire d’effectuer de gros travaux qui feront assimiler le bien retapé à du neuf. Renseignez-vous dès maintenant pour savoir si vous êtes éligible aux autres aides : prêt d’accession sociale, prêt conventionné, prêt Action Logement, prêt fonctionnaire, etc.

4. Pour réaliser un investissement locatif, il faut être un professionnel ou un expert en la matière

Beaucoup d’acheteurs ignorent que l’investissement immobilier est à leur portée. Ils pensent à tort que ce type de transaction est réservé aux connaisseurs. En réalité, tous les types d’acquéreurs peuvent acheter une maison à Sarzeau ou un appartement et le mettre en location. Vous avez ensuite la possibilité de gérer votre location par vos propres moyens ou de confier cette tâche à un professionnel de l’immobilier. Vous n’avez pas besoin d’avoir de solides connaissances en immobilier pour réaliser un investissement locatif. Les outils de défiscalisation mis en place par le gouvernement, prolongés année après année, sont justement conçus pour inciter les particuliers à investir, en échange d’avantages fiscaux non négligeables.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *