Les clés pour bien négocier votre prix de vente

valeur bien immobilier à Arzon

Bonne nouvelle ! Suite à la visite de votre logement, un acquéreur potentiel vous a fait une offre. Vous voilà entré dans une nouvelle étape de votre transaction, la négociation. Vous avez fait le choix de vendre de particulier à particulier ? Alors vous devrez affronter cette tâche délicate seul, sans l’intervention d’un professionnel de l’immobilier. Alors, comment bien négocier le prix de vente de votre logement ? Voici 4 conseils pour y parvenir, sur la base de la valeur de votre bien immobilier à Arzon.

1. Déterminez jusqu’où vous êtes prêt à négocier

Pour bien négocier le prix de vente de votre logement, un minimum de préparation est nécessaire. Il faut que vous sachiez en amont quelle est votre marge de négociation. Il existe deux façons de le savoir :

  • En fonction de la valeur de votre bien immobilier à Arzon (c’est-à-dire de sa valeur réelle définie par le marché).
  • En fonction de votre projet. Si vous devez respecter des délais stricts, vous aurez tendance à faire plus de concessions. En revanche, si vous êtes totalement libre et que vous n’êtes pas pressé de vendre, alors ce sera aux acheteurs de se montrer plus souples.

En connaissant votre marge de négociation à l’avance, vous gagnerez pas mal de temps : vous saurez exactement jusqu’où vous êtes prêt à descendre, et ne perdrez pas des heures de réflexion et de calcul pour voir ce que vous pouvez faire de plus.

2. Anticipez les arguments de votre acquéreur

Pour négocier de manière efficace, mettez-vous dans la tête de votre acquéreur pour anticiper sa stratégie. Vous pouvez par exemple :

  • Vérifier les prix au mètre carré de votre logement. L’acquéreur l’aura sans doute fait avant vous.
  • Vous demander si des travaux sont à prévoir. Si le logement nécessite quelques travaux, il faudra envisager une baisse du prix de vente.
  • Vous renseigner sur les projets environnants. La valeur de votre bien immobilier à Arzon dépend en partie de son environnement et de la qualité de vie du quartier. Les projets de construction peuvent impacter votre prix de vente et jouer un rôle dans la négociation.
  • Envisager différentes compensations. Si vous ne souhaitez pas baisser votre prix de vente, vous pouvez étudier les éventuelles compensations comme laisser certains meubles ou équipements.

valeur bien immobilier à Arzon

3. Négociez en fonction de la valeur de votre bien immobilier à Arzon

Pour négocier le prix de votre logement, vous allez baser vos arguments sur la valeur de votre bien immobilier à Arzon. Pour la connaître, il faut s’intéresser au prix au mètre carré et prendre en compte tous les avantages et inconvénients de votre logement. La valeur de votre logement est aussi déterminée grâce à l’estimation réalisée au début de votre projet de vente immobilière. Rien ne vous empêche de faire une nouvelle estimation par un professionnel si vous avez le moindre doute sur la valeur de votre logement. À ce stade de la transaction, les conseils d’un professionnel peuvent être d’une grande aide. La valeur de votre logement fera office de valeur de référence pour bien négocier.

4. Listez les points faibles et les points forts de votre logement

Bien que le prix du mètre carré soit important pour connaître la valeur d’un logement, cette donnée n’est pas suffisante pour fixer un prix avec précision. Chaque logement est unique et possède des qualités et des défauts qui impactent directement sa valeur. Une jolie vue, la présence d’un balcon, l’exposition, un bon agencement des pièces sont des points forts à mettre en avant lors de la négociation. Les différents atouts que vous aurez relevés pourront également compenser les éventuels défauts du logement que votre acquéreur ne se privera pas de vous faire remarquer. Anticipez ses arguments en prenant conscience des points faibles de votre logement pour négocier comme un chef !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *